Pourquoi je ne porte pas de casque de vélo

Suis-je inconsciente? Un jour, en plein souper entre amies, j’ai dit haut et fort que je ne porte pas de casque en vélo!

Wow! C’est fou comme cette phrase a soulevé les émotions, car toutes se sont mises de la partie, me conseillant et me donnant chacune leur exemple de quelqu’un qui connait quelqu’un qui …

A leurs yeux, j’étais imprudente et je dirais … probablement carrément déconnectée.

  • Elles – Quoi? Tu ne portes pas de casque en vélo?
  • Moi – Oui, mais je ne suis jamais tombée en 50 ans !
  • Elles – Oui mais si tu tombes tu ne seras pas protégée, c’est au « cas où!
  • Moi – Ah donc, c’est seulement pour la prévention de ma santé 

Mais retournons au début de l’histoire, question de comprendre réellement mon propos et où j’ai amené la discussion.

Toute l’histoire

Me voici donc au restaurant avec une douzaine d’amies, dont plusieurs d’entre elles assez sportives et en bonne forme physique.

Quand on est naturopathe, tout le monde nous pose des questions et cette fois n’a pas été différente.  Tout doucement le sujet va vers la santé et même qu’il dérape  sur la prévention de la santé, c’est-à-dire, l’alimentation et la supplémentation.  Mes amies me posent des questions et je réponds avec mes convictions.

Quelqu’une me dit donc  – Oui mais je fais beaucoup de sports (vélo),je suis en pleine forme et je ne vois pas pourquoi je devrais acheter (investir) de la  supplémentation, parce que je mange « quand même bien » et je ne suis pas malade.

Bon point!

J’explique donc le rôle de la supplémentation dans la prévention de la santé à moyen et long terme:

  1. La santé, ce n’est pas l’absence de maladie
  2. La bonne forme est un atout, mais la forme ce n’est pas la santé
  3. Quoiqu’on en pense, notre alimentation n’est plus complète
  4. Les carences alimentaires sont multiples, connues et prouvées

Enfin, je dis que la santé, ce n’est pas seulement l’affaire d’aujourd’hui, ni demain, mais plutôt une affaire de la vie meilleure dans  15, 20 ou 30 ans.

Je pose les questions  – Qui a été enrhumée cette année? Qui a une petite douleur? Et que dire de la ménopause … on y était toute. Je sais que je frappe dans le mile, car je connais chacune d’entre elles.

On me répond alors la phrase que que je déteste certainement le plus.

Oui, mais c’est normal de …

  • Elles – Oui mais c’est normal à 50 ans d’avoir des douleurs 
  • Moi – Ah oui!
  • Elles – C’est normal d’avoir quelques rhumes par année 
  • Moi –  Ah oui!
  • Elles – C’est normal de prendre du poids et d’avoir des chaleurs avant, durant et/ou après la ménopause

AH OUIIII! NON. Si c’était normal, tout le monde aurait tout ça, ce qui n’est pas le cas.  Le cerveau est programmé pour survivre et il déclare des maux pour nous avertir. On sait tous cela, mais on n’écoute pas.

Et comme je choisis mes batailles et que c’est un souper fort agréable, je laisse aller.

Quelques minutes plus tard, nous parlons de sorties en vélo et je mentionne que « je ne porte pas de casque en vélo … parce que j’ai trop chaud … que c’est normal quand on vieillit on a plus chaud et même trop chaud »

OMG ! C’est à ce moment que la vraie discussion s’est engagée et croyez-moi c’était très animée.

  • C’est inconscient …
  • Pense aux autres qui …
  • Il pourrait t’arriver de …
  • Blablabla

C’est connue, je suis un peu rebelle … lol !

  • Moi – Oui, mais je n’en ai pas vraiment besoin puisque je ne tombe jamais et je fais « quand même » attention et je prévois ne jamais tomber.
  • Elles – OUI MAIS SI … ON NE SAIT JAMAIS … Etc.

J’ai souri et terminé en disant :

« Donc si je porte un casque en vélo, c’est pour la prévention?  C’est la même chose pour la santé … même si «vous mangez toute quand même bien, la santé optimale n’est plus seulement dans l’assiette, elle est dans les carences nutritionnelles et les carences, nous en avons toutes.»

J’étais assez fière de mon point et je sais que quelques-unes vont se souvenir de ce souper … ou peut-être pas!

Le point de cette histoire vraie

Le point de cette histoire vraie est que la supplémentation, c’est comme de porter un casque de vélo. Tu ne sembles pas en avoir besoin … jusqu’à ce que … tu tombes.

Si notre assiette était parfaite, nous ne serions pas malades.  Nous aurions un système immunitaire à toute épreuve ou presque.

Ce qui est faux, les études le démontrent et les salles d’attente chez le médecin et l’hôpital le confirment.

Oui, évidemment, je sais pourquoi il faut porter un casque en vélo et je le porte toujours, oui je mets ma ceinture de sécurité en voiture et oui je porte mon harnais pour l’escalade et oui je prends ma supplémentation et je suis rarement malade et j’ai une super énergie pour mes presque 60 ans aujourd’hui.

Est-ce que c’est une garantie ? Bien sûr que non ! Mais est-ce que le casque de vélo et la ceinture de sécurité en voiture sont des garanties? Je crois que non.

Ne pas faire de prévention pour sa santé, c’est ne pas se soucier de notre avenir.  C’est « se croiser les doigts » que tout aille bien.

Qui veut se croiser les doigts pour sa santé.  Certainement pas moi!

La plupart des maladies graves ne s’attrapent pas, elles se développent au fil du temps, au fil des carences alimentaires, au fil du stress quotidien (qui développent les carences) … au fil … au fil.

  • De nos jours lorsque vous mangez
    • une banane, pensez qu’il vous en faut 8 pour combler les nutriments d’autrefois
    • une orange, pensez qu’il vous en faut plus de 10 pour combler les nutriments d’autrefois.
    • des fraises, vous récoltez des pesticides et fongicides puisque c’est, malheureusement, le fruit le plus arrosé et le plus toxique.
    • du blé, vous récoltez dans votre corps du glyphosate, du Roundup de Monsanto, interdit dans plusieurs pays, mais pas au Canada.

Je pourrais continuer, car la liste est infinie.

La prévention, ce n’est pas juste si « je tombe à vélo » ou , « si je suis malade », la prévention c’est aussi pour que le corps soit au top et ne tombe pas … malade.

Est-ce une garantie? Bien sûr que non! Mais qui veut jouer avec sa santé.

Je vous invite à écouter notre podcast sur les raisons de se supplémenter.

Bonne santé

La rebelle Chantale

 

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *